Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 01:15
...de l'immersion dans la différence, de la confrontation directe et saisissante à l'Autre !

Il aura passé sa vie à comprendre comment fonctionne l'esprit des hommes. Le célèbre anthropologue et ethnologue français Claude Lévi-Strauss est mort le 30 oct 2009. Il avait 100 ans.


http://images.telerama.fr/medias/2008/05/media_28901/claude_levi_strauss_le_gout_de_autre,M8698.jpg
Claude et Dina Levi-Strauss dans leur campement - Photo : DR

Défenseur ardent et inlassable des peuples dits « premiers », pleurant face à leur lente agonie, ­inconsolable d'appartenir au camp des destructeurs. Vieil homme en colère contre l'homme occidental et sa conduite à l'égard des autres hommes, à l'égard aussi de la nature :
« La seule chance offerte [à l'humanité] serait de reconnaître que, devenue sa propre victime, cette condition la met sur un pied d'égalité avec toutes les autres formes de vie qu'elle s'est employée et continue de s'employer à détruire. Mais si l'homme possède d'abord des droits au titre d'être vivant, il en résulte que ces droits, reconnus à l'humanité en tant qu'espèce, rencontrent leurs limites naturelles dans les droits des autres espèces. Les droits de l'humanité cessent au moment où leur exercice met en péril l'existence d'autres espèces », déclarait-il il y a trois ans. Léguant, au terme d'une vie passée à tenter de comprendre comment vivent et pensent les hommes, un testament controversé : la certitude que l'homme est « une partie prenante et non un maître de la création ».
                                                                                                                 
                                                                                                                      Nathalie Crom


http://www.savoirs.essonne.fr/fileadmin/bds/MEDIA/Espace_Juniors/Visuels_articles_juniors/ima_art_junior_levistrauss2.jpg
photo: Claude Levi Strauss




Il y a beaucoup à apprendre des ces peuples dits "primitifs", tonne Lévi-Strauss. Sur eux, et sur nous. Sur leur imaginaire, qu'il faut aussi protéger, comme une fleur fragile, au nom de l'humanité
.











Partager cet article

Repost 0

commentaires

pour croiser la caravane
2 RIEN MERCI
cliquez sur le cornet
undefined

Formol

Hygiaphone