Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 07:10

Tomi Lebrero | A Take Away Show #104 from La Blogotheque on Vimeo.

 

C’était le début de l’été a Buenos Aires. La ville s’était déjà un peu vidée, mais il y avait encore assez d’énergie pour facilement trouver 2 ou 3 concerts chaque soir dans différents coins de la ville. Il fallait en voir autant que possible lors de ces premiers jours de recherche sonore, se garder la première semaine pour écouter et la seconde pour filmer.

Tomi Lebrero jouait un de ces soirs dans un bel appartement qui accueillait a rythme régulier toute une famille de musiciens folks du coin. La nuit en bonne compagnie porteño était déjà bien avancée, l’alcool irriguait les dernières chansons, et le lendemain une seule mélodie me restait en tête, une ultime mélodie que la salle entière s’était mis a chanter a tue-tete.

Lorsque l’on voyage pour de longs mois, tout rapport aux objets et aux souvenirs prend une autre dimension. On ne peut rien garder, rien rajouter a son sac, si ce n’est en jetant un autre élément. Cette nécessité d’être précis dans ses choix s’applique aussi aux expériences que l’on mène chaque jour, aux petites aventures que l’on met en jeu et dans lesquelles on engage l’espace de quelques minutes, de quelques heures d’autres personnes. Mais voila, et c’est le discours que je tenais a Tomi - je voulais repartir de Buenos Aires avec cette mélodie dans mon sac. C’était plus important que tout a ce moment la, il le fallait.

 

 

Vincent  Moon

 

 

 

Pablo Malaurie - A Take Away Show - #106, Part 1 from La Blogotheque on Vimeo.

 

Pas le genre de personne qui touchait lourdement le sol et dont chaque pas écraserait encore un peu plus l’espoir.Plutôt du type funambule, en équilibre permanent entre silence et ajout de quelques notes délicates, même si personne ne lui avait rien demandé et personne ne le regardait faire.

Je l’avais rencontré quelques jours auparavant dans un café du coin, le ton de sa voix lorsqu’il se mettait parfois a parler m’avait plu, sa discrétion et sa façon de bouger dans l’espace faisait penser a ces beaux et sages personnages sortis d’une autre époque et venus observer la notre. Mais sa bonté était telle qu’il mettait souvent en pratique ses conclusions dans l’instant même. ’Hop, un petit peu plus de rouge ici. Tiens, un ajout de mélodie enfantine la. Avec une voix très aiguë comme pour tromper le monde. Tout en restant presque caché dans un coin sombre. Un peu plus a gauche. Voila, oui juste comme ça.

Il mûrissait ses plans a la maison, qui surplombait un bout de la ville. Il avait tout le loisir d’y observer les façons du monde, ses éclats et ses travers, et de réfléchir a comment y apporter un petit quelque chose en plus qui fasse sens et ajoute beauté et bonheur alentour. Mais toujours de sa manière légère, sans y toucher, sans dire ’il faudrait ceci ou cela a cette société bordel’ avec une grosse voix. Juste un passant presque silencieux qui en sait pourtant plus que ceux qui se sont arrêtés longuement. 

  Vincent  Moon

 

 

 

 

picto-broudnain.jpg


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pour croiser la caravane
2 RIEN MERCI
cliquez sur le cornet
undefined

Formol

Hygiaphone