Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 08:50




Repost 0
9 novembre 2008 7 09 /11 /novembre /2008 20:01
https://ssl0.ovh.net/horde/imp/view.php?actionID=113&index=22617&mailbox=INBOX&id=2.2https://ssl0.ovh.net/horde/imp/view.php?actionID=113&index=22617&mailbox=INBOX&id=2.2L'image “http://i152.photobucket.com/albums/s200/iza_ducharme/paris_expo_photo_1-1.jpg?t=1226270580” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

L'image “http://i152.photobucket.com/albums/s200/iza_ducharme/garage.jpg?t=1226424312” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Repost 0
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 00:00
http://images.artnet.com/artwork_images_424554113_403410_berndandhilla-becher.jpg

Bernd Becher est né le 20 août 1931 dans la ville minière de Siegen .Il apprend  la peinture, la décoration et la lithographie à l’Académie des beaux-arts de Stuttgart de 1953 à 1956, au côté de Karl Rossing, puis la typographie à la « Staatliche Kunstakademie » de Düsseldorf de 1957 à 1961.

Il commence à peindre des paysages de sa région natale avant d’utiliser la photographie en 1957.

Il rencontre Hilla Wobeser en 1959 à la Kunstakademie de Düsseldorf, où elle se perfectionne en photographie. Hilla  à débuté comme photographe à Potsdam, en ex Allemagne de l’est.

Ils entament ensemble une carrière professionnelle dans la photographie industrielle avec une série sur un complexe minier et des maisons ouvrières situées dans la zone industrielle de Siegen, puis dans le bassin liégeois et les mines du Borinage.

 Ils se marient en 1961, formant ainsi un duo emblématique.En 1969, leurs exposition intitulé « Sculptures anonymes » est organisée simultanément avec une rétrospective d’art minimaliste américain. Ils accèdent ainsi à la reconnaissance du milieu de l’art,en tant qu’ artistes conceptuels, grâce à Carl Andre et Sol LeWitt. Leurs première exposition à lieu en 1972 à  New York dans la célèbre galerie New Yorkaise d’Ileana Sonnabend.Plus de cinquante ans passé à recenser les édifices industriels tels, les silos, les puits de mine, les hauts fourneaux, les gazomètres, les tours de refroidissement et autres châteaux d’eau, en Allemagne, en Belgique, et aux Etats Unies.Ils utilisent exclusivement le noir et blanc dans des séries sous forme de tableaux de 9, 12, 15, ou16 photographies, alignés sur plusieurs rangées, avec un sens de lecture horizontal, vertical ou diagonal.

La neutralité est importante, et ils prennent soin d’éliminer les éléments extérieurs du cadre. Des vues de face, légèrement en hauteur, avec des ciels voilés, le tout avec une chambre grand format Linhof  8X10 inch muni d’un téléobjectif, c’est la façon dont ils ont fait oeuvre.

Le printemps ou l’automne sont les saisons choisies, pour éviter la gêne occasionnée par la végétation. La rigueur de cette photographie résolument objective, et l’aspect systématique n’est pas sans rappeler l’œuvre de photographes allemands comme August Sander avec ses portraits, ou celle de Renger-Patzsch, avec ses images d’usine.

1976 Bernd et Hilla Becher enseignent tous deux  à la Kunstakademie de Düsseldorf, dans une classe de photographie artistique jusqu’en 1996.Parmi leurs élèves, on trouve de nombreux photographes ayant acquis une notoriété dans le milieu de l’art contemporain, tel Candida Höfer, Thomas Ruff, Thomas Struth, ou Andreas Gursky.

C’est en 1991, qu’ils obtiennent la reconnaissance internationale  avec l’obtention du Lion d’Or dans la catégorie sculpture à la biennale de Venise.


Bernhard Becher est mort à l’âge de 75 ans à Rostock le 22 juin 2007. En 2004, Bernd et Hilla Becher étaient couronné par le prestigieux prix Hasselblad.

Avec plus de 16000 clichés, une vingtaine de livres, et des expositions dans le monde entier, ils font désormais partie des artistes qui ont écrit une page de l’histoire de la photographie documentaire allemande.


http://wmuphoto.files.wordpress.com/2007/10/becher01.jpg


http://www.artlex.com/ArtLex/c/Images/cylindr_becher.watert.lg.jpg



L'image “http://www.tate.org.uk/research/tateresearch/tatepapers/04spring/images/ill_stimson/fig1.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.


http://www.kabakuba.com/wp-content/berndhillabecher.jpg

source: lemonde.fr





Repost 0
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 10:33


Repost 0
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 19:10



Repost 0
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 08:57
He Pingping 何平平, un chinois né en Juillet 1988 à Wulanchabu en Mongolie-Intérieure est l'homme le plus petit du monde. l'homme de 20 ans mesure 73 cm




Repost 0
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 21:43
Benjamin Verdonck, performer et acteur flamand passionné de cabanes, reste pendant sept jours perché dans un nid accroché à 32 mètres de hauteur sur la façade du Centre administratif de la ville de Bruxelles.

L'image “http://www.e-sushi.fr/imagearticle/benjamin-verdonck05.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

L'image “http://www.e-sushi.fr/imagearticle/benjamin-verdonck03.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Pour cette performance, l’artiste a construit lui même son nid d’hirondelle géant, avec des branches de bouleau, de saule et de hêtre.
“Une hirondelle met deux semaines, j’ai mis trois mois pour construire mon nid”, a précisé Benjamin Verdonck sur son site internet, avant de monter dans son cocon.

Source :Juxtapoz.com Opinionz.be

Repost 0
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 07:53




Repost 0
25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 18:00
L'image “http://www.ecrans.fr/local/cache-vignettes/L450xH307/vaguedisc-d7b1a.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

L'image “http://www.jeanshin.com/images/installations/Soundwave_7.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Soudwave, une vague sculptée dans de vieux vinyls par l’artiste Jean Shin.« La structure parle des inévitables vagues de technologie qui rendent chaque génération de supports d’enregistrement obsolètes », peut-on lire sur son site
www.jeanshin.com

source:www.ecrans.fr


Repost 0
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 16:19
http://sonhors.free.fr/images/newsdisk/pierre_bastien1.jpg

Admirateur de John Cage, ce « compositeur mécanique » débuta en construisant très jeune déjà des instruments à partir d'objets récupérés comme des des électrophones usagés, des métronomes, des cymbales ou des poulies. Il fit des études de Lettres à la Sorbonne[1], mais, influencé par Bernard Vitet et Don Cherry, il se lança en paralèlle dans la musique en 1976, à l'occasion d'une soirée parisienne organisée par Jac Berrocal au Théâtre Mouffetard[2]. Il collabora avec Bernard Pruvost, dans un duo baptisé Nu Creative Methods, puis, dès 1977, avec Pascal Comelade dans son Bel Canto Orchestra[2]. Vers la même période il composa pour plusieurs compagnies de danse, notamment pour le ballet Tartine du chorégraphe Dominique Bagouet[1]. Il joua dans d'autres formations telles que Operation Rhino et Effectifs de Profil.

En 1986 il fonda officiellement son propre orchestre, baptisé Mecanium, composé de neuf machines Meccanoluthbendir ou le rebab marrocains, la kora ou l'angklung sénégalais, le saron javanais, le koto japonais ou la mandoline yougoslave, le tout complété par des accompagnements improvisés de Bastien à la trompette ou au violon. Les machines étaient souvent mues par la rotation de vieux phonographes. Dans les années 1990, Mecanium inclut jusqu'à 80 machines-musiciens, et effectua plusieurs tournées ainsi que des apparitions dans plusieurs festivals de musique, notamment en Norvège, en Australie, au Japon, au Canada, en Pologne et aux États-Unis. jouant divers instruments, tels le chinois, le Bastien a collaboré avec des artistes tels que Robert Wyatt, Jac Berrocal, Jaki Liebezeit, Klimperei, Pierrick Sorin et Issey Miyake. Ses productions ont été publiées sur des labels tels que Lowlands, Rephlex, Tigersushi et Alga Marghen. Il est également titulaire d'un doctorat en littérature française du XVIIIe siècle, sa thèse portant sur le pré-surréaliste Raymond Roussel.

http://lesateliersclaus.com/images/pierrebastien-live-copy.jpg


Après des débuts au hochet comme tout le monde, Pierre Bastien construisit vers dix ans une guitare à deux cordes, à partir des éléments du jeu " Le Petit Physicien ". Vers quinze ans il élabore une première machinerie consistant dans un métronome flanqué à droite d’une cymbale, à gauche d’une poêle à paella.
Ces expériences enfantines pourront paraître dérisoires, elles le sont à peine comparées à ses premiers actes de musicien adulte, puisqu’il a d’abord l’occasion de jouer du torchon de vaisselle, le maniant comme un fouet pour le faire claquer devant le micro, dans le disque " Parallèles " de Jac Berrocal. De ce disque le public retiendra surtout un titre, " Rock’n Roll Station " avec Vince Taylor, Berrocal à la bicyclette, et Bastien dans un ostinato d’une note à la contrebasse.
Malgré ce départ peu conventionnel, et grâce peut-être à la survivance simultanée d’un certain esprit dada chez ses contemporains, Pierre Bastien est alors amené à travailler avec de grands artistes : Dominique Bagouet, Pascal Comelade, Pierrick Sorin, Robert Wyatt ou Issey Miyake.
En même temps il a longuement construit et mis au point un orchestre domestique et privé fait de dizaines de robots en Meccano, joueurs d’instruments de musique traditionnels et parfois d’objets usuels. C’est avec ces machines regroupées sous le terme Mecanium, et d’autres issues de pratiques voisines, qu’il enregistre ses albums et donne ses concerts depuis douze ans. Ainsi les CD " Musiques Machinales " (1993), " Boîte N°3 " (1996), " Mécanologie Portative " avec Klimperei, " Musiques Paralloïdres " (1999) et " Mecanoid " (2001), et le CD-Rom " Neuf Jouets Optiques " avec Karel Doing (2000)...

www.pierrebastien.com






Repost 0

pour croiser la caravane
2 RIEN MERCI
cliquez sur le cornet
undefined

Formol

Hygiaphone